La Fiacat lance le projet de lutte contre la détention préventive en Côte d’Ivoire

La Fiacat lance le projet de lutte contre la détention préventive en Côte d’Ivoire

Pour lutter efficacement contre la détention préventive en Côte d’Ivoire, la Fédération internationale de l’action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Fiacat) en accord avec la structure locale (Acat-ci) a procédé au lancement du projet de lutte contre la détention préventive en Côte d’Ivoire. La cérémonie a eu lieu dans la salle de conférence du médiateur de la République le jeudi (dernier) 19 janvier 2016. L’objectif de ce projet répond à l’amélioration des conditions des détentions préventives et à prévenir la torture dans l’univers Carcéral. En accord avec l’Union Européenne ce projet va s’étendre sur trois années dans dix des 34 prisons de Côte d’Ivoire. Le coût de ce programme s’élève à 700 mille euro soit environ 455 millions de F Cfa. Pour Lionel Grassy, coordinateur international du projet, rappel que cette in itiative a d’abord été essayée avec trois prisons pilotes, pour voir les capacités de l’Acat sur les effectifs carcéraux un peu plus restreints. « Les résultats attendus visent à traiter 70% des dossiers des détenus, à réduire la population carcérale de 20% et à accompagner l’Etat de Côte d’Ivoire dans sa dynamique d’assainir l’univers Carcérales ». Cette cérémonie de lancement a eu le soutien de Namizata Sangaré, présidente de la Commission nationale des droits de l’homme (Cndhci) qui s’est prononcée sur les conditions de vie carcérale. « La prison demeure un univers impitoyable car les conditions de vie dans les prisons sont déplorables » a –t-elle fustigé. « La prison fait partie des sanctions, mais ceux qui y vont sont tout de même des hommes. Elle doit être un lieu qui prépare à la réinsertion sociale » a déclaré Paul Angaman, président de la Fiacat. A cette déclaration s’ajoute des chiffres. « En Côte d’Ivoire, ce sont plus de 40% des détenus qui sont en attente de jugement » a-t-il annoncé. Ce projet de lutte contre la détention préventive abusive en Côte d’Ivoire se fera en quatre points essentiels : La formation du personnel judiciaire, des visites dans les prisons et identification des cas, le suivi des traitements des dossiers et enfin la libération des détenus en situation de détention préventive arbitraire. Cette cérémonie a vu la participation de plusieurs guides religieux avec notamment la présence du Père Tiémélé Jean Pierre, directeur national de la Caritas. Ange Martial EHOURADE

Caritas - Côte d'Ivoire

Bienvenue

La joie d’avoir pu bâtir notre maison dans le village planétaire cet espace de communi...

Lire la suite...

Présentation

Caritas est un mot latin qui signifie Charité, Amour.L’organisation de la Charité par l’Eglise a débuté avec les premières communautés chrétiennes. . Elles mettaient tout en commun et pour une gestion équitable, sept hommes estimés remplis de l’Esprit Saint et de sagesse se sont vus...

Lire la suite...

Album photos

Video à la une

FAIRE UN DON

  1. Ecrire à : Caritas Côte d'Ivoire, 01 BP 2590 Abidjan 01
  2. Téléphoner au (00225) 22 42 95 96
  3. Virement sur le compte: SGBCI
  4. Compte n° CI008 01113011342912005 89

    Intitulé : Caritas Côte d'Ivoire

  • Webmail : caritascotedivoire@caritas-ci.org
  • caritascotedivoire@yahoo.fr
  • Facebook :